5 points clés pour réussir dans le e-commerce

C’est un fait de notre génération, le monde de l’e-commerce fait rêver. Il est sûr qu’avec de nombreux reportages nous contant par exemple la formidable aventure d’Henri, artisan ébéniste, qui a su retrouver un nouveau souffle en se lançant dans l’aventure du web, chacun d’entre nous s’est imaginé à la place de ces heureux commerçants. Mais est-ce si facile de conquérir la toile ? Comment réussir son business en ligne ? Provensite nous explique ici 5 points qu’il est important de ne pas négliger..

1. La concurrence

C’est le bas qui blesse le plus. Avant de se lancer dans l’ouverture de sa boutique en ligne, il est primordial de se poser la question : quelle est ma valeur ajoutée ? Qu’est-ce que j’ai à proposer de mieux que ce qui existe déjà sur le marché ? Proposer les mêmes produits, les mêmes prix et avec les mêmes services n’apportent que très rarement le succès. Proposez donc un plus à votre business, en vous mettant dans la peau d’un acheteur qui révèlerait les failles des commerces existants.
Par exemple, le mot clé le plus tapé chez les internautes quand il s’agit d’acheter, reste : « pas cher ». A bon entendeur…

2. Le site internet

Une vitrine engageante reste une des valeurs les plus sûres pour rassurer son potentiel acheteur. Peu importe, ce que vous avez à proposer, ne négligez jamais votre présentation. Imaginez que votre site internet soit votre magasin IRL*. Tout commerçant se doit d’accueillir ses visiteurs dans un endroit propre et organisé. Alors faites-en de même avec votre site web. Attention, gardez en tête qu’un site se gère de manière très rigoureuse. Une fois que celui-ci est en ligne, c’est là que le gros du travail commence. Soyez prêt.

3. Le référencement

Beaucoup de nos clients pensent que la création du site e-commerce constitue l’investissement le plus important dans leur projet. Et c’est archi-faux ! La clé d’une boutique en ligne réussie passe par un référencement à grande échelle. C’est donc là que doit être concentré le plus gros de son budget. Plus il y aura de trafic, plus il y aura de ventes. Une étude de la FEVAD en 2011 montre qu’en moyenne sur 100 visites, 2,7 déclenchent une vente. Imaginez donc ce qu’il faut pour que votre commerce soit rentable. Il est primordial d’établir une bonne stratégie SEO* et SEM*.
(pour en savoir plus sur le contrat de référencement avec une agence SEO, c’est ici…)

4. Le service client

Ce n’est pas parce que les acheteurs ne vous voient pas physiquement qu’ils ne sont pas exigeants pour autant en terme de qualité de service. Bien au contraire ! Il est inconcevable de laisser de côté cet aspect. Beaucoup d’internautes testent même d’ailleurs les commerçants en leur soumettant des questions, en vérifiant les mentions légales (et les conditions générales de vente), ou en appelant le SAV. Soyez réactif sur vos livraisons et sur vos réponses (par email et par téléphone), car vos premiers clients seront vos premiers commerciaux. C’est bien eux qui véhiculeront votre réputation au travers des réseaux sociaux, forums et surtout sites d’avis.

5. La persévérance

Si aujourd’hui il est extrêmement facile d’ouvrir sa boutique en ligne, nombreux se sont cassés les dents. La réussite est un long chemin semé d’embuches qu’il est important de savoir négocier. La situation économique n’aidant pas, il faut savoir être patient et l’expérience ne s’invente pas. Ce n’est pas parce que le premier mois vous n’avez déclenché que 2 ventes (dont une avec 50% de remise par agacement), que votre commerce est voué à l’échec. Remettez-vous sans cesse en question, reprenez les points que nous avons cité précédemment et donnez-vous suffisamment de temps et de moyens financiers pour percer. Il n’est pas rare de voir qu’un site ne devient rentable qu’au bout de plusieurs mois.

La réussite est à portée de tous, mais nécessite d’être entouré de partenaires professionnels. Même si vous êtes impatient de commencer l’aventure, ne vous précipitez pas sous prétexte que votre idée puisse être subtilisée. De toute façon, si vous êtes suffisamment novateur, la concurrence va s’installer quoiqu’il en soit. Mais si c’est le cas, alors bravo, vous avez apporté un service qui fonctionne.

Bonne chance !

*IRL : In Real Life – SEO : Search Engine Optimization – SEM : Search Engine Marketing

1 réflexion au sujet de « 5 points clés pour réussir dans le e-commerce »

  1. bonjour
    merci pour tout ceci effectivement c’est un monde complexe mais on peut y arrive il faut avoir les bons interlocuteur qui sont deja passe par la !

    Répondre

Laisser un commentaire

five
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print